Le système général de l’activité d’Engeström

Isabelle Quentin

Dans le modèle de l’activité proposé par Engeström (1987), la notion de communauté est prise en compte dès lors que l’individu n’est pas seul. Pour Engeström, la communauté se définit comme un ensemble d’individus qui partagent le même but. Afin d’atteindre leur but commun, les individus d’une même communauté mettent en œuvre des processus de transformation de l’existant (systèmes d’activité de production). Le développement des systèmes d’activité de production n’a pas lieu de manière linéaire, mais via des cycles de transformation basés sur la résolution de tensions.

Modèle du système général de l’activité, Engeström, 1987

Dans ce modèle, un acteur de l’activité est un membre d’une communauté d’acteurs travaillant sur le même objet pour créer ensemble un produit. Les actions individuelles, de même que les nécessaires échanges de produits intermédiaires et de ressources, sont réalisés par le biais d’outils, de règles et de la division du travail inhérents au système…

View original post 371 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s