Le monde du jeu vidéo se prépare à l’E3 – high tech – Challenges.fr

 


Le monde du jeu vidéo se prépare à l’E3

 

L'E3 de 2010

(c) AFP L’E3 de 2010

Sur la planète jeu vidéo, c’est l’événement de l’année. L’E3 ouvre ses portes mardi 7 juin à Los Angeles durant trois jours. Tout le gratin mondial du secteur se retrouve pour l’Electronic Entertainment Expo, le salon tant attendu par les gamers en quête des dernières nouveautés. Pour Marc Dufour, le directeur marketing Xbox 360 chez Microsoft, l’E3, "c’est le salon qui donne la tendance de l’industrie. Toutes les annonces majeures y sont faites" tant sur le plan du hardware (consoles) que celui du software (jeux). A quelques jours de l’événement, l’effervescence est à son comble sur internet. Il y a ceux qui affichent fièrement leur pass sur Facebook, le fameux sésame qui donne accès au Los Angeles Convention Center, et ceux qui suivront les conférences en direct sur internet. Les rumeurs les plus folles circulent sur la toile au sujet des possibles annonces des trois principaux acteurs du marché, Nintendo, Sony et Microsoft. Challenges.fr fait le point sur ce qui pourrait faire l’événement durant ces trois jours pas comme les autres.

Nintendo

Chez Nintendo, silence radio le plus complet. Impossible d’obtenir des informations. Et pour cause. Le groupe japonais crée l’événement en présentant le prototype de sa nouvelle console de salon. Le fameux "Project Café". En fin de cycle de vie, la Wii, qui a été vendu à plus de 86 millions d’exemplaires depuis sa sortie en 2006, ne tient plus la route face à la concurrence. En perte de vitesse depuis près d’un an, Nintendo compte reprendre la main et proposer un nouveau produit qui techniquement peut rivaliser avec la PS3 de Sony et la Xbox 360 de Microsoft et leur successeur. Si la Wii nouvelle génération est attendue pour 2012, Nintendo a annoncé que ses caractéristiques seront présentées à l’E3. Elle devrait être dotée de la haute définition mais ne devrait pas jouer la surenchère technologique, afin de rester dans une gamme de prix raisonnable. On évoque des commandes à écran tactile type tablette numérique. Le suspense est à son comble…

Chez les concurrents, on admet que Nintendo a besoin de recréer une dynamique forte en présentant de nouveaux produits. A l’image de la console portable 3DS qui n’a pas rempli ses premiers objectifs, faute d’un catalogue de jeux captivant. Le groupe de Kyoto compte sur l’E3 pour annoncer la sortie de jeux attractifs et asseoir sa suprématie dans l’univers du jeu portable avant l’arrivée de la NGP de Sony.
Nintendo est redouté pour sa capacité de rebond avec des produits accessibles et très grand public. C’est ce qui fait sa force.

– Microsoft

Pour Microsoft, l’E3 n’est pas un salon comme les autres puisqu’il se tient à domicile. Marc Dufour confie que l’édition 2011 devrait être un grand cru. Le groupe américain avait déjà frappé très fort en 2010 avec le Kinect, son système de reconnaissance de mouvements sans manette adapté à sa console de salon Xbox 360, qui fait un carton depuis la fin 2010. En mars dernier, Microsoft a indiqué que les ventes du Kinect ont atteint les 10 millions d’exemplaires dans le monde, alors que sa console a elle dépassé les 50 millions d’unités vendues depuis son lancement en 2005.

Si des rumeurs ont circulé sur internet concernant la présentation d’une nouvelle console de salon, Marc Dufour précise que ce n’est pas forcément le bon tempo, et qu’il ne faut pas s’attendre à une annonce précipitée. Toute l’attention se porte sur la Xbox 360 avec un catalogue de jeux enrichis tant pour les core gamers que pour le grand public. Concernant ses évolutions, "on peut imaginer l’intégration d’une 3D plus simple". Il n’est pas impossible d’autre part d’avoir des annonces concernant l’intégration de Skype à la plateforme et une baisse du prix de la console.

– Sony

Pour le géant japonais, l’heure est à l’offensive après une série de contretemps fâcheux pour la marque. Depuis le lancement fin janvier de sa nouvelle console portable, au nom de code NGP, Sony enchaîne effectivement les contre-performances. Tout d’abord liées au violent séisme qui a touché le Japon le 11 mars dernier. Plusieurs sites de production ont ainsi été ralentis. Faut-il du coup s’attendre à des retards pour le lancement de la NGP prévu initialement pour la fin de l’année? Une annonce en ce sens n’est pas à exclure lors de l’E3. Autre sujet d’inquiétude pour Sony, le piratage de ses services de jeux et de musique en ligne (PlayStation Network, Sony Online Entertainement, Qriocity), une attaque sans précédent. Au total, les données de 100 millions d’abonnés ont ainsi été volées en avril dernier, et depuis, Sony tente de recoller les morceaux.

Pour Guillaume Lovet, l’affaire a été "catastrophique pour l’image de Sony" et le signe probable du "sacrifice de la sécurité sur l’autel de la performance". L’expert en cybercriminalité de chez Fortinet considère que cette attaque relève davantage de l’"hacktivisme" qui serait une forme de réponse aux actions judiciaires récentes de Sony contre le jailbreak de sa PS3. "Sony a tellement d’ennemis sur internet", confie-t-il. Chez le géant nippon, on commence à évaluer les conséquences de cette cyber-attaque. Face aux rumeurs de revente massive de PS3 sur eBay et d’une baisse de la fréquentation de 20% sur PSN, Georges Fornay est prudent.  "Nous menons des études mais il est trop pour dire si notre image est touchée", précise le patron de Sony Computer Entertainment France qui vient d’annoncer son départ du groupe. Chez Microsoft, on admet par contre avoir vu la fréquentation du Xbox Live augmenter durant la période de trouble chez le concurrent…

Sony sait qu’il va tout de même falloir ramer pour reconquérir les consommateurs et redorer son blason. Le classement annuel des 100 marques mondiales les plus valorisées du cabinet Millward Brown est à cet égard révélateur. Sony se retrouve au 85e rang, très loin derrière Microsoft (5e) et proche de Nintendo (79e). Dans un univers de plus en plus concurrentiel, Sony n’est plus forcément une référence. De quoi se poser des questions sur l’avenir. C’est pourquoi dans le segment jeux vidéo, Sony compte fort sur sa NGP pour regagner du terrain. L’E3 doit lui permettre de dévoiler le nom définitif de sa nouvelle console, sa date de sortie, son prix de vente et un premier catalogue de jeux disponibles pour le lancement.

Concernant la console de salon, le responsable financier de Sony Masaru Kato a annoncé fin mai que le groupe travaillait sur la future PS4, la PS3 étant entrée dans sa sixième année de vie. "La concurrence est plus rude que jamais avec l’arrivée de la Wii 2 et les supputations sur la nouvelle X Box, mais aussi avec l’apparition de nouvelles plateformes Apple ou Facebook", indique Georges Fornay. "Nous avons des challengers qui n’étaient pas là avant. Ils arrivent avec des business plan différents. L’univers du jeu vidéo se complique et se trouve à un tournant majeur". Et d’ajouter, "le challenge est énorme".

 

par Marco Mosca, journaliste à Challenges.fr

 

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :