L’open data au service de l’humanitaire | Formation et culture numérique – Thot Cursus

L’open data au service de l’humanitaire

L'open data au service de l'humanitaire

Nous avons parlé ici même d’OpenStreet Map, le projet de cartographie collaborative, créé en juillet 2004 et mobilisant des dizaines de milliers de contributeurs adhérant à la culture du libre. L’intérêt principal de ce projet étant la production de cartes libres de tous droits pouvant être utilisées dans différents contextes, réutilisées et même modifiées.

Il existe un volet spécifique de ce projet dédié à l’humanitaire et dénommé Humanitarian OpenStreetMap Team (HOT). Dans un entretien, Kate Chapman décrit ce projet dont elle est la directrice. Elle y explique que HOT part de l’idée que "des données géographiques libres et à jour peuvent être indispensables pour réagir face à un désastre".

Ainsi HOT est déjà intervenu dans des pays atteints par un désastre, en Haïti comme en Côte d’Ivoire. Ce projet anticipe aussi sur les catastrophes. En Indonésie, par exemple, le travail d’anticipation a consisté à "recueillir des informations détaillées sur les bâtiments et les utiliser pour mieux anticiper les scénarios catastrophes". Ce travail d’anticipation est en train d’être mené aussi au Togo en collaboration avec le gouvernement.

Comment HOT intervient-il en cas de castastrophe ? Réponse de Kate Chapman : "Typiquement après une catastrophe on commence en premier à faire l’état des données disponibles. Cela veut dire se mettre en contact avec les fournisseurs d’images satellite, répondre aux agences, et faire des recherches sur internet en général. Puis d’habitude on essaye de trouver quelqu’un qui est capable de coordonner les efforts humanitaires".

Il est fréquent désormais que dans des zones soumises à une catastrophe ou prises dans des conflits, les cartes d’Open Street Map soient les mieux actiualisées. Tout simplement parce que chacun peut apporter sa contribution, via une application mobile. Voici une initiative de crowdsourcing qui donne des résultats rapides et directement exploitables par la communauté.

Manifestement, HOT est un autre usage des données ouvertes qui atteste de leur utilité sociale.

Voir :

L’Open Data au service de l’humanitaire grâce à OpenStreetMap. Framablog, 23 août 2011.

Cartographiez votre région, comme des milliers de bénévoles le font déjà. Thot Cursus.

 

Illustration : la carte de la crise en Libye réalisée par les 166 volontaires de la "Standby Volunteers Task Force" qui réalise les cartes des zones en crise à la demande des organisations humanitaires.  Voir le compte-rendu complet de cette opéraiton sur le blog iRevolution.

http://cursus.edu/article/17821/open-data-service-humanitaire

5 réflexions au sujet de « L’open data au service de l’humanitaire | Formation et culture numérique – Thot Cursus »

  1. Ping : L’open data au service de l’humanitaire |Thot Cursus | Open data citoyen | Scoop.it

  2. Ping : L’open data au service de l’humanitaire |Thot Cursus | Données ouvertes | Scoop.it

  3. Ping : L’open data au service de l’humanitaire |Thot Cursus | information analyst | Scoop.it

  4. Ping : L'open data au service de l'humanitaire | Formation et culture ... | #OpenData News | Scoop.it

  5. Ping : L’open data au service de l’humanitaire | Formation et culture numérique – Thot Cursus | Veille sur la FPT et les Collectivités et territoriales | Scoop.it

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s